Les 5 démarches fondamentales à entreprendre pour déménager en Italie

By octobre 25, 2016

Orvieto view

Un déménagement à l’étranger peut être assez stressant car cela nécessite de nombreuses démarches administratives. Il est donc important d’anticiper et de savoir quelles démarches entreprendre. L’Italie étant un pays membre de l’Union Européenne, les formalités pour déménager dans le pays sont plutôt simples. Aucun permis de travail ou de séjour n’est nécessaire, vous devez seulement être en possession d’une Carte Nationale d’Identité. Découvrez dans cet article les démarches à accomplir avant le départ et une fois dans le pays.

1) Trouver un bon déménageur

Pour pouvoir déménager sereinement en Italie, il est important de trouver un bon déménageur. Vous pouvez commencer par rechercher ceux qui  sont présents dans votre ville et qui effectuent des déménagements vers l’Italie. Puis vous pouvez lire les avis des personnes ayant fait appel aux services de ces déménageurs et contacter celle qui vous parait la plus adaptée à vos besoins.

Un bon déménageur se doit de se déplacer à votre domicile pour vous conseiller. Il est en effet difficile d’évaluer par soi-même le volume que l’on souhaite déplacer de la France vers l’Italie. Le déménageur professionnel établira un devis en fonction du volume qu’il aura mesuré. La plupart des déménageurs proposent un service d’emballage et de déballage de vos effets personnels. Vous pouvez donc le préciser sur votre demande de devis. Si vous habitez dans un immeuble, il faudra également le préciser car l’entreprise aura besoin de matériel spécifique.

Lors de votre déménagement, il faudra vous assurer de la possibilité de stationner sur la voie publique. En plein centre-ville, ce n’est pas toujours possible, il faudra alors demander une autorisation auprès de la mairie de votre ville ou demander l’avis de votre déménageur. L’Italie faisant partie de l’Union Européenne, les formalités douanières sont simples, vous serez exempté de taxe pour vos effets personnels. Il faudra simplement fournir un inventaire détaillé de vos biens.

En ce qui concerne le prix d’un déménagement, il est difficile de donner une fourchette de prix car cela dépend du déménageur, du volume à déplacer et de l’itinéraire. Vous avez la possibilité de faire une demande de devis sur sirelo.fr, ainsi vous recevrez jusqu’à 5 devis gratuits de déménageurs professionnels.

2) Le codice fiscale

Le codice fiscale est un numéro d’identification fiscal gratuit qui est nécessaire pour l’ouverture d’un compte bancaire, d’un contrat de gaz ou d’électricité, ou encore l’achat d’un téléphone portable. Ce code est unique et personnel, chaque membre de votre famille aura donc besoin du sien.

Pour l’obtenir, vous pouvez en faire la demande avant le départ auprès du Consulat général d’Italie ou une fois sur place auprès de l’Agenzia delle Entrate de votre commune de résidence.

3) Inscription au registre d’état civil

L’inscription à l’Anagrafe, le registre d’état civil italien, est obligatoire pour un séjour de plus de 3 mois en Italie. Il faudra vous rendre à la mairie de votre commune de résidence puis attendre que la police municipale procède aux vérifications nécessaires. A la suite de cette visite, un certificat de résidence vous sera délivré et vous permettra d’obtenir une carte d’assuré social.

Si vous êtes salarié en Italie, il faudra apporter une preuve de votre emploi, si vous êtes étudiant, une copie de votre carte d’étudiant sera nécessaire et si vous êtes sans emploi, une attestation d’inscription à une assurance maladie vous sera demandée.

4) La protection sociale

Pour bénéficier des soins de santé gratuits en Italie, il faut être inscrit auprès de l’Azienda Sanitaria Locale (ASL). Vous devrez choisir un médecin traitant et vous munir des documents suivants:

  • Une pièce d’identité
  • Le code fiscal de chaque membre de la famille
  • Le certificat de résidence
  • Une fiche d’état civil à demander auprès de la mairie

Une fois cette démarche effectuée, toute consultation chez le médecin est gratuite, sans paiement anticipé, de même pour les médicaments. Si vous choisissez de vous faire soigner dans un établissement privé, les remboursements seront limités car les honoraires sont plus élevés. Dans ce cas, souscrire à une mutuelle est plus avantageux.

5) L’inscription des enfants dans un établissement scolaire

Inscrire vos enfants à l’école est une démarche importante. Plusieurs choix s’offrent à vous:

  • Une école française: il existe 6 établissements scolaires français en Italie principalement dans les grandes villes (Rome, Florence, Milan, Naples et Turin). Comptez entre 3 400€ et 4 700€ par an pour les frais de scolarité.
  • Une école internationale: enseignement en anglais, selon le modèle anglo-saxon. Il faut compter entre 10 000€ et 13 000€ par an.
  • Une école italienne publique ou privée: votre zone d’habitation déterminera l’école publique dans laquelle il faudra inscrire votre enfant. Le système scolaire italien est assez similaire au système français.
  • L’enseignement à distance du CNED: organisme officiel du ministère de l’Éducation nationale. L’enseignement à distance permet de suivre des cours conformes aux programmes français.

Le choix de l’établissement scolaire dépend de chaque enfant. Si vous prévoyez de rester en Italie sur le long-terme, inscrire votre enfant dans une école italienne publique permettra une meilleure intégration et l’apprentissage de la langue.