Author Archives: Gate-away.com

L’Italie : le nouvel eldorado pour les retraités du monde entier ?

By juin 18, 2019

Quel est le meilleur endroit pour prendre sa retraite à l’étranger ? L’Italie, bien sûr ! Ou mieux encore, le sud de l’Italie. Surtout depuis que le pays a mis en place des conditions fiscales très favorables pour encourager les retraités italiens et non italiens à s’installer dans la péninsule, comme le Portugal l’a fait en 2009.

Dans le cadre du budget annuel 2019, le gouvernement italien vient d’approuver une nouvelle loi qui plafonne l’imposition sur les retraites et autres revenus étrangers à 7 %. Le système doit rester en place pendant cinq ans. Après cette période, les revenus seront imposés en fonction du taux d’imposition progressif.

Comment profiter de ce régime ? Voici les conditions à remplir :
1. Vous devez avoir une retraite ou un revenu provenant de l’étranger
2. Vous devez vous installer dans une ville du sud de l’Italie qui ne compte pas plus de 20 000 habitants.
3. Vous n’avez pas été résident fiscal italien au cours des 5 dernières années précédant votre déménagement en Italie.

Huit régions du sud sont éligibles : la Sicile, la Calabre, la Campanie, la Sardaigne, les Pouilles, le Molise, la Basilicate et les Abruzzes.

Avantages de déménager dans le sud de l’Italie

Si vous avez déjà visité le sud de l’Italie, vous tomberez amoureux de ses paysages à couper le souffle et de la convivialité de ses habitants.

La région est riche en villes et villages historiques et offre de nombreux sites archéologiques et territoires à la beauté naturelle.

En dehors des grandes villes, vous découvrirez le véritable mode de vie à l’italienne qui apprécie les plaisirs simples de la vie : une longue pause-café avec un ami ou cette sensation de sable entre vos orteils lors d’une promenade sur la plage.

De plus, la région bénéficie d’un climat doux tout au long de l’année. Donc, même en hiver, il ne fait jamais trop froid pour se promener en ville en soirée.
La vie n’est pas seulement plus simple, elle est également moins chère ! Les prix de l’immobilier sont beaucoup plus bas que dans le nord et le centre de l’Italie. Il y a de fortes chances que vous trouviez la maison de vos rêves à un prix étonnamment abordable !

Prédictions pour 2019 : Que Va-t-il Arriver au Marché Immobilier Italien ?

By mars 12, 2019

N’avez-vous pas trouvé votre maison de rêve à vendre en Italie? Ne paniquez pas, vous êtes encore à temps pour profiter des grandes opportunités que le marché immobilier italien a à offrir.

Regardons à quoi nous attendre cette année.

1. Les prix de l’immobilier devraient se stabiliser en Italie

Les prix moyens de l’immobilier en Europe ont augmenté d’environ 4,3%.

Selon Eurostat − l’Office statistique de l’Union européenne − la reprise des prix des maisons est pratiquement un phénomène répandu dans tous les pays de l’UE.

Et l’Italie?

Au cours des sept dernières années, de nombreux pays européens ne sont pas seulement hors de la crise immobilière, mais ils ont également enregistré une grande augmentation des prix des maisons. En Italie, les ventes ont augmenté, mais les prix sont toujours bloqués. Les prix ont diminué d’environ 30-35% par rapport au début de 2008.

Le marché est différent, nous trouvons une reprise dans de nombreuses grandes villes, tandis que le reste de la péninsule encore des luttes.

La dernière mise à jour de l’ISTAT − l’Institut national de statistique − données pour le troisième trimestre de 2018 a enregistré une diminution de 0,8% de l’indice italien des prix des maisons par rapport au trimestre précédent et à la même période de 2017.

Mais il y a des signaux prometteurs pour une reprise lente dans l’avenir imminent: Milan ont déjà enregistré une inversion de tendance, étant le seul avec une variation de prix positive. D’autres villes principales suivront cette tendance en 2019.

Très pratique pour ceux qui veulent acheter une maison en Italie, n’est-ce pas?

2. Les taux hypothécaires restent très pratiques

Réaliser le rêve d’acheter votre propriété idéale en Italie est devenu encore plus facile pour la grande majorité de ceux qui ont besoin d’une hypothèque grâce à des taux d’intérêt historiquement bas. Ils vont probablement rester au même niveau pendant quelques années.

Cela aidera certainement ceux qui ont besoin d’un prêt.

3. Les marchés immobiliers les plus chauds à regarder en 2019 en Italie

Une question ressort à l’esprit alors, où est-il mieux investir en Italie en 2019? Si vous ne cherchez pas seulement une nouvelle maison, mais une nouvelle ville, nous avons quelques idées pour vous.

1. Le Marche – que diriez-vous de vous diriger vers le centre du pays en forme de botte? La région a été incluse par le Forbes dans la liste des meilleurs endroits pour prendre sa retraite à l’étranger en 2019. Il a de nouveau été nommé parmi les meilleurs endroits pour une bonne retraite après une vie de travail.

Connu comme « l’Italie dans une région », cette merveilleuse région du pays a quelque chose pour tous les goûts: hautes montagnes, longues plages de sable et de charmants villages.

2. Golfo Paradiso – Ligurie n’est pas seulement Cinque Terre, vous avez juste besoin de continuer le long de la côte pour trouver Golfo Paradiso. Moins connu, mais tout aussi merveilleux, cette région de Ligurie peut offrir un coin paisible et encore préservé pour profiter. Des joyaux cachés comme Recco et Camogli attendent d’être découverts et la cuisine locale vous enchantera avec trofie al pesto et focaccia sottile al formaggio.

3. Matera – en tant que capitale européenne de la culture en 2019, c’est l’endroit idéal pour trouver votre retraite parfaite si vous ne l’avez pas déjà trouvé. Si c’est le cas, c’est certainement un endroit à visiter cette année. Son paysage époustouflant vous laissera sans voix. Plein d’histoire et maintenant aussi riche en événements célébrant le prix.

Où vous dirigez-vous?

Où acheter en Italie en 2019

By décembre 11, 2018

Dans quelle région d’Italie devriez-vous acheter la maison de vos rêves et vous installer l’année prochaine ?

Les Marches et les Abruzzes figurent parmi les 24 endroits au monde où il fait bon vivre une fois à la retraite, selon le magazine Forbes qui a établi une liste des meilleures destinations du monde, ainsi qu’une liste des meilleurs États et comtés des États-Unis pour 2019, en se basant sur les expériences des Américains expatriés en Italie.

Les Marches font à nouveau partie des meilleurs endroits où passer une retraite agréable après une vie de dur labeur. Pour le magazine américain, cette région est un endroit idéal, mais déjà en 2010, un autre magazine américain, l’AARP (Association américaine des personnes retraitées), l’avait classée parmi les 5 premières destinations dans le monde où passer sa retraite.

Les Abruzzes ont également été sacrées en 2016 pour les mêmes qualités par le US Huffington Post – la région se classait parmi les 12 meilleures destinations au monde.

Ces deux régions qui donnent sur la mer Adriatique sont donc appréciées partout dans le monde et leur immense potentiel est confirmé année après année.

Pourquoi les Marches ou les Abruzzes ?

Selon Forbes, les indicateurs choisis sont les suivants : coût de la vie, qualité des soins de santé, formalités pour devenir résident, et un climat idéal ainsi que des vols directs pour les visiteurs en provenance d’Amérique par exemple.
Mais ces régions offrent non seulement bien-être et tranquillité, mais également un excellent rapport qualité-prix en matière d’investissement immobilier, comparé au reste de l’Italie.

De nombreux acheteurs internationaux potentiels à la recherche de la propriété de leurs rêves dans le « bel paese » montrent déjà un grand intérêt pour ces régions. En fait, sur la base des statistiques de Gate-away.com, le nombre de demandes reçues durant les 6 premiers mois de 2018 pour les Abruzzes et les Marches ont augmenté respectivement de 30,66 % et de 7,44 % comparé à la même période en 2017.

Et vous, où recherchez-vous une maison ? Avez-vous déjà envisagé d’en acheter une ici ?

Jetez un coup d’œil à ce qui est en vente dans les Marches et les Abruzzes sur Gate-away.com.

7 raisons de vous rendre dans le Molise – ‘Pays de Nulle Part »

By décembre 6, 2018

Avez-vous déjà entendu parler du Molise ? C’est l’une des plus petites régions d’Italie, mais qui a tant à offrir.

1. Des plages vierges et sauvages

La mer caresse la région sur environ 40 km de plages basses couvertes de sable, idéales pour les familles et les moins aventureux. Ainsi, de Termoli – destination maritime la plus populaire – à Campomarino, vous pouvez apprécier la beauté d’eaux cristallines, sans les inconvénients des stations balnéaires les plus peuplées.

Oh, et ne ratez surtout pas une excursion d’une journée de Termoli vers les fascinantes Îles Tremiti, qui font partie de la région de Puglia, mais sont juste en face des côtes du Molise.

2. Le plus grand feu d’artifice au monde et des cloches centenaires

Dans la région, on en trouve de nombreux exemplaires historiques : des monuments d’Isernia aux anciennes activités artisanales d’Agnone. La ville a sagement protégé sa tradition de fonderies de cloches. Mais chaque année, le 24 décembre, elle accueille aussi le fameux ‘ndocciata, réputé être le plus impressionnant feu d’artifice au monde.

Ou pensez simplement à Scapoli, internationalement célèbre pour être la terre natale des cornemuses, un instrument qui a accompagné les bergers dans leur travail, et qui se glorifie de son festival qui leur est dédié et qui attire Italiens et étrangers depuis 1975.

3. Le sport à pleine puissance !

Des couvertures de neige scintillent sur les sommets des montagnes jusqu’au printemps. Capracotta est un véritable paradis du ski de fond, tandis que Campitello Matese est l’un des centres de ski le plus innovant et le mieux équipé du Sud de l’Italie. Bien qu’il s’agisse d’une région vraiment petite, de nombreux autres sites sont très appréciés des amateurs de sports d’hiver, avec des équipements modernes plongés dans l’atmosphère magique des villages ruraux.

C’est aussi idéal pour ceux qui souhaitent faire du vélo tout terrain ou du trekking, ou encore savourer de longues randonnées au beau milieu de la flore et de la faune du Parc National des Abruzzes, Latium et Molise.

4. Des grandes routes vertes naturelles

Avez-vous déjà entendu parler des « tratturi » ? Il s’agit d’anciens « chemins » empruntés par les bergers de façon saisonnière afin de mener leurs troupeaux à la recherche de nouvelles pâtures et d’un climat adapté à l’élevage de moutons. Ils sont maintenant devenus de véritables « grandes routes vertes » qui peuvent offrir une expérience de la marche facile et adaptée à tous. Vous pourriez aussi faire une halte dans l’une des auberges ou vieilles fermes de vacances accueillantes semées le long du chemin.

5. Un triomphe de saveurs

Il vous faut absolument goûter les vins locaux ainsi que les nombreux produits typiques telles que la truffe d’Isernia et la blanche de San Pietro Avellana. Ne ratez pas l’occasion de participer à certains festivals culinaires locaux (sagre) et plongez au cœur de l’âme de la région : de la marche aux flambeaux d’Agnone au festival de l’agneau à Capracotta.

6. Facile d’accès

Dans le Molise, il n’y a pas d’aéroports, mais il est parfaitement desservi par ceux de Rome, Naples ou Pescara, d’où il est facile à atteindre en peu de temps, en prenant le bus ou le train.

7. Achetez une maison avec un petit budget

En moyenne, les prix ici sont environ 50 % plus bas que dans les régions italiennes plus célèbres, telles que la Toscane ou la Ligurie. Par exemple, vous pourriez avoir une maison individuelle avec du terrain et prête à être habitée, pour environ 60.000 €/70.000 € le mètre carré. Allez maintenant dans le Molise et achetez une maison, avant que d’autres personnes ne découvrent elles aussi ce petit coin secret de paradis.

10 Ans de Gate-away.com : 10 Choses Que Vous Ignorez A Notre Sujet

By juin 25, 2018

C’est officiel, Gate-away.com est sur le web depuis 10 ans !

Voici 10 choses que vous ne saviez sans doute pas au sujet du portail italien immobilier le plus utilisé par les investisseurs internationaux souhaitant acheter une résidence secondaire en ‘bel paese’.

1. Parfois ils reviennent

De nos jours, il est de plus en plus question de la « fuite des cerveaux » d’Italie. Mais parfois, il y a aussi ceux qui reviennent, lorsqu’ils ont une bonne intuition et beaucoup d’enthousiasme. Et c’est ce qui est arrivé aux fondateurs (Italiens) de Gate-away.com – Annalisa, Simone et Antonio – qui ont quitté Londres où ils s’étaient à l’origine installés : en direction des Marches avec dans leurs valises un gros projet à mener à bien.

Et cela ne s’arrête pas là ! Luca, notre graphiste, a rejoint l’équipe alors qu’il était encore au Mexique et il est aussi rentré pour travailler en Italie. Tout comme Tina, l’une de nos consultants commerciaux, qui arrive directement des Etats-Unis.
2. Ce que veut dire notre marque

Pourquoi Gate-away.com ? En choisissant ce nom, qui est une fusion des termes anglais « gateway » (une ouverture pour un portail) et « get away » (s’enfuir, se détacher) – ils veulent évoquer le rêve « d’évasion » de nombreux acheteurs d’outre-mer qui désirent trouver leur propre coin de paradis, loin de la jungle des villes modernes et de la routine quotidienne habituelle. Et ils recherchent cela précisément en Italie.

3. ‘Quotas roses’ 🎀

Dans nos bureaux, les femmes sont plus nombreuses que les hommes.

4. C’est l’amore italien !

Le premier rapport annuel officiel sur le progrès des demandes reçues par des investisseurs internationaux pour des propriétés à vendre en Italie par le biais du portail a été conduit par Gate-away.com en 2012. Entre alors et maintenant, l’augmentation des demandes est de 278%.

Cela signifie qu’elles ont presque quadruplé ! Cela montre à quel point les non-Italiens adorent cette péninsule, peu importent les crises et les revers, elle est plutôt vouée à se développer.

5. Quel âge a l’équipe de Gate-away.com ? 🎂

Tandis que le portail fête son dixième anniversaire, le groupe travaillant avec passion derrière le logo a un âge moyen de 37.18 ans.

6. Le légendaire top 3… et pas seulement !

Quelles sont les régions italiennes les plus appréciées à l’étranger ? La Toscane, la Ligurie et Puglia – seulement sapées dans la première moitié de 2017 par la Lombardie – ont toujours été les trois zones au sommet du podium. Mais nos données montrent que même les coins les plus petits et les moins connus d’Italie ont un grand potentiel . Des exemples ? En 2016, les demandes pour le Molise ont augmenté de 173% en comparaison avec 2015, sans parler de la Basilicate, qui a atteint plus de +200% au cours de la même période.

7. Qui aime le plus l’Italie ?

Les Américains, les Britaniques et les Allemands ont toujours été au top du classement.

8. Une base de données en augmentation constante 🏠 🏠

Début 2014, il n’y avait que 9.500 propriétés. Aujourd’hui ce nombre a presque triplé, avec quelques 25.000 propriétés à vendre… et cela continue de grimper !

9. Derrière le portail…

…il y a quelque chose de plus ! Gate-away.com commence aussi à investir dans des sessions de formation pour agents et professionnels de l’immobilier par le biais de séminaires et de cours d’Anglais, afin qu’ils soient mieux préparés et plus en mesure de satisfaire vos besoins. Et pour vous ? Nous avons créé deux nouveaux outils :

  • Cours d’Italien afin de vous aider à améliorer vos compétences dans cette langue et de faciliter votre expérience en Italie.
  • La Communauté Facebook afin de vous aider à rencontrer d’autres personnes partageant les mêmes expériences, apprendre à se connaître et partager des conseils utiles.

10. Ne jamais changer une équipe gagnante

Et après 10 ans, la première employée dans l’histoire de ce portail, Elena… travaille encore ici !

Comment une agence immobilière peut vous aider à acheter une maison en Italie

By novembre 2, 2017

Vous envisagez d’acheter une maison en Italie mais vous avez encore des doutes ?

Cet entretien avec Luca Bianconi de l’agence Abitare Gruppo Immobiliare – une agence immobilière basée à San Benedetto del Tronte (dans la région des Marches) qui compte plus de 10 ans d’expérience dans la vente de biens à des clients étrangers – vous aidera à y voir plus clair dans les démarches à suivre !

1. Bonjour Luca ! Comment avez-vous l’habitude d’organiser les visites de biens immobiliers ?

« Une fois que le client nous a contactés et nous a expliqué ce qu’il voulait et ce dont il avait besoin, nous faisons une recherche dans notre base de données pour identifier les biens qui pourraient correspondre à ses critères. Ainsi, les clients peuvent déjà repérer une ou plusieurs propriétés et planifier leur voyage en Italie pour venir les voir. Nous les accompagnons ensuite pour visiter les propriétés que le client ou la cliente a sélectionnées. Puisque les visites sont organisées en amont, nous connaissons les disponibilités des propriétaires avec qui nous nous occupons de prendre rendez-vous. »

2. Une fois que le client a trouvé le bien qui lui convient, est-ce que l’agent prend en charge toutes les étapes pour s’assurer que l’acheteur obtienne un accord entraînant des obligations juridiques ?

“En Italie, c’est l’agent qui fait le lien entre toutes les parties prenantes à un achat immobilier (avocat, acheteur, vendeur, notaire, etc.). Nous négocions principalement au nom de l’acheteur mais aussi en partie au nom du vendeur, puisqu’en Italie l’agent immobilier est un intermédiaire qui travaille pour les deux parties, afin de trouver un accord financièrement viable pour chacun. Une fois qu’un accord financier a été trouvé, nous procédons à la vente préliminaire dont le contrat est habituellement rédigé par nos soins, et qui peut parfois être préparé par un de nos avocats de confiance si vous en faites la demande. C’est à ce moment que vous saurez combien de temps prendra la signature de l’acte définitif en présence du notaire. Celui-ci représente l’État italien, il est impartial vis-à-vis de l’acheteur comme du vendeur, et il garantit que le bien immobilier est exempt de tout problème. Son intervention est obligatoire, et l’acheteur devra rémunérer sa prestation qui n’est pas incluse dans la commission. »

3. Est-ce qu’en Italie un avocat intervient obligatoirement pendant la transaction ?

« Ce n’est pas nécessaire en Italie, puisque l’intervention de l’agent immobilier garantit déjà la sécurité du processus d’acquisition. Cependant, lorsque l’accord financier est en cours, plusieurs de nos clients souhaitent obtenir les conseils d’un avocat qui justement, veillera exclusivement aux intérêts de l’acheteur qui rémunère ses services. Dans ce cas, nous avons également plusieurs partenariats avec des avocats de confiance qui peuvent assister nos clients. »

4. Quelle est la durée du processus d’acquisition après qu’une offre ait été faite ?

La durée du processus est très variable, et dépend grandement des documents administratifs liés au bien immobilier. Si tous les documents de la maison sont déjà prêts, l’ensemble des étapes prend généralement de deux à trois mois au minimum, depuis l’offre jusqu’à l’achat. »

5. Qui rémunère l’agent immobilier, l’acheteur ou le vendeur ?

« Le client paie une commission d’environ 3 % de prix d’achat, ainsi que la TVA (22 % des frais). En général, ce pourcentage n’est pas divisé entre l’acheteur et le vendeur, mais chacun doit payer une commission de 3 % et la TVA. »

6. Proposez-vous d’autres services ?

« Le premier service après-vente que nous proposons et qui est déjà inclus dans la commission est le changement de coordonnées du propriétaire auprès des fournisseurs de services publics tels que l’électricité, Internet, le téléphone, l’eau, etc. »

« Nous organisons également la maintenance du bien, en déléguant cette prestation à des partenaires de confiance qui interviennent pour nous en fonction de la région où la propriété est située. »

7. Si on a recours aux services d’un agent immobilier pour un achat et qu’on rencontre des problèmes par la suite, l’agent peut-il être tenu responsable ?

« En Italie, la loi stipule que l’agent est la personne qui met en contact le vendeur et l’acheteur, et qui participe activement à la négociation d’un accord sur le prix entre les deux parties. L’agent imobilier doit donc être aussi transparent que possible sur toutes les informations dont il pourrait avoir connaissance. Je pense que chaque cas doit être examiné individuellement, et heureusement cela ne nous est jamais arrivé. »

8. Hormis l’évaluation faite par l’agent, y a-t-il un autre moyen de savoir si le prix d’une maison correspond à la valeur du marché ou si celui-ci est surévalué ?

« Nous procédons toujours à une évaluation du marché immobilier pour chaque propriété que nous proposons à la vente. Dans tous les cas, vous pouvez trouver sur Internet des outils vous permettant de le faire vous-même, mais il y a tellement de facteurs à prendre en compte qu’il est difficile d’obtenir une évaluation précisepar ses propres moyens. Ce que vous pouvez faire, par contre, c’est comparer le bien immobilier avec les autres biens du même type et se trouvant dans la même région. De cette manière, vous verrez immédiatement si le prix du bien n’est pas raisonnable. Vous pouvez pour cela consulter des sites web qui regroupent un grand nombre de biens immobiliers, comme Gate-away.com. Mais vous devez garder à l’esprit qu’il peut exister une différence de 40.000 à 50.000€ entre deux biens, qui peut simplement être liée au type de la propriété, à sa localisation, aux services fournis, et à la qualité de la construction. On peut donc dire que les variables sont infinies. »

9. Si j’achète une propriété en Italie, suis-je redevable des impôts qui n’auraient pas été payés par le précédent propriétaire ?

« Non, les impôts sont toujours « liés » aux individus, et non pas à la propriété. Vous êtes par contre redevable auprès des impôts dès que vous devenez le propriétaire. De plus, le notaire certifie dans l’acte d’achat que la propriété est exempte de tout problème juridique.

Donc, lors des ventes entre particuliers, et d’autant plus si vous passez par les services d’une agence, votre tranquillité est assurée. Vous devez simplement être vigilant si la propriété à vendre appartient à une entreprise qui pourrait avoir des dettes impayées, dans la mesure où cela pourrait annuler la vente. Ces situations nécéssitent une attention particulière. »

« Le tremblement de terre ne nous a pas empêché de vivre notre rêve italien »

By juillet 11, 2017

Corine et Rob sont des expatriés originaires des Pays-Bas. Ils sont partis à la recherche d’une demeure à acquérir en Italie sur le site Gate-away.com et, au mois de novembre 2015, ils sont parvenus à trouver la maison de leurs rêves à restaurer dans le charmant petit village médiéval de Cossignano, qui s’élève dans la zone de Piceno, au coeur de la région des Marches.

Tout ceci a eu lieu avant le puissant tremblement de terre de 2016 qui a frappé le centre de l’Italie. Ils ont malgré tout décidé d’y rester.

Dans cet article, vous en apprendrez plus sur leur histoire et vous saurez pourquoi le tremblement de terre ne les a pas empêché de vivre leur rêve italien.

Qu’est-ce qui vous a incité à acheter une demeure en Italie ?

« Nous avons toujours su que nous voulions passer nos vieux jours en Italie, pays de mes racines », nous répond Corine. « Nous aimons le pays, la culture et, bien sûr, le climat. Nous l’avons donc entièrement exploré afin d’en découvrir les endroits idéaux et, un jour, nous nous sommes rendus dans la maison d’un ami en Ombrie. Nous étions en plein voyage et nous nous sommes alors retrouvés dans les Marches. Nous avons été jusqu’à la côte de San Benedetto en passant par l’arrière-pays. C’est à ce moment que nous nous sommes dit : « ça y est ! Nous avons trouvé l’endroit parfait ! »

Pourquoi avoir choisi les Marches pour quitter les Pays-Bas ?

« Eh bien, nous avons choisi cette région car elle est proche de la mer et des montagnes les plus belles, pour la couleur de la lumière, la couleur de la mer, une population très amicale, une atmosphère décontractée… tout est tellement beau ici ! Nous avons donc immédiatement commencé à chercher des propriétés sur internet et nous avons visité un impressionnant nombre de demeures que nous avions repérées dans les Marches. Nous nous sommes beaucoup amusés. Nous avons vu des maisons affreuses, certaines étaient belles, d’autres encore beaucoup trop chères. Finalement, nous nous sommes retrouvés ici et nous nous sommes dits : « c’est exactement ce que nous voulons ! Ce sera notre résidence principale. »

C’est comme ça que ça s’est passé. Et ça a pris du temps, mais finalement, nous y sommes arrivés. »

Rénover une propriété lorsque l’on n’est pas citoyen italien peut s’avérer être une tâche complexe. Comment avez-vous géré les travaux ? Des conseils pour tous ceux qui souhaiteraient faire comme vous ?

« C’est difficile, particulièrement en raison de la barrière linguistique, mais la patience finit par payer. Le constructeur est l’acteur principal du projet, il faut donc faire attention à choisir le bon, ainsi que le bon architecte ou encore l’ingénieur qui vous convient. La première étape donc, c’est de déterminer exactement ce que vous voulez. »

Avez-vous une idée du coût total de la restauration ?

« En ce qui concerne les prix, cela dépend de la maison que vous acquerrez, de ce que vous voulez de cette maison et de votre budget, si vous souhaitez réaliser l’ensemble des travaux étape par étape ou tout d’un coup. En premier lieu, demandez à ce que l’on vous fournisse un plan de l’ensemble de la restauration que vous souhaitez, en y incluant le budget pour chacun des éléments. Discutez avec le chef de projet de l’ordre dans lequel vous souhaitez que les travaux soient entrepris ainsi que de vos délais. »

« Prenez en compte vos demandes de permis dans votre planification. Nous avons également étudié les devis d’autres entreprises avant de décider laquelle nous convenait le mieux. »

Rob and Corine 1Vous avez acheté une maison dans les Marches, à mi-chemin entre la mer et les Apennins, donc pas très loin de l’épicentre du tremblement de terre. Avez-vous ressenti les secousses au cours de ces 5 mois ? Comment est-ce que ça s’est passé ?

« Oui, j’y étais avec ma fille au mois d’octobre » explique Rob. « Il me semble que c’était notre toute première fois chez nous à Cossignano. J’ai senti deux tremblements, mais les secousses ne m’affectent pas particulièrement. Puis, le dimanche, la « grosse secousse » est survenue. Mais je conduisais, alors je n’ai rien ressenti, j’ai juste remarqué qu’il se passait quelque chose d’inhabituel à la radio. Je suis alors retourné chez moi pour voir si quoi que ce soit s’était produit. Mais tout allait parfaitement bien. Aucun dommage, rien du tout. »

Avez-vous peur des tremblements de terre ?

« Non, c’est la nature ! » déclare Corine. « Aux Pays-Bas, nous vivons à de nombreux mètres sous le niveau de la mer. Les gens continuent d’y résider, personne ne quitte la région. Nous n’avons pas si facilement peur. »

Si vous deviez informer les gens qui recherchent un domicile dans le centre de l’Italie à l’heure actuelle, que leur diriez-vous ?

« Abordez les choses positivement. Si vous avez pris la décision de déménager, si vous voulez acheter une maison en Italie, vous savez que chaque région du pays a son identité. Si vous aimez la région et que vous avez décidé de vous y rendre, alors partez. »

« Nous sommes tellement fiers de ce que nous avons et de l’endroit dans lequel nous vivons désormais. Le silence y est absolu, les étoiles sont splendides. Il est impossible de trouver un tel endroit aux Pays-Bas. Il y a toujours du bruit là-bas, de la pollution, et de nombreux habitants pour un tout petit pays », déclare Corine. « Rob a passé plus de temps dans les Marches que moi parce qu’il est déjà retraité alors que je travaille toujours en temps que consultante, mais tout ceci va bientôt changer ! »

A la rencontre de l’expert : Faire un emprunt immobilier pour acheter ou rénover une propriété en Italie

By décembre 15, 2016

Mortgage

Vous avez trouvé votre maison idéale dans le pays en forme de botte et avez besoin d’obtenir un prêt immobilier d’une banque Italienne pour pouvoir l’acquérir et réaliser votre rêve?

Nous avons demandé à Efisio Borrelli, expert financier chez MortgageItaly.com, de répondre aux 10 questions les plus fréquemment posées de la part de ceux qui recherchent une propriété en Italie.

L’obtention d’un prêt immobilier en Italie n’aura donc bientôt plus de secrets pour vous!

1. Quelles démarches administratives sont à réaliser pour obtenir un prêt immobilier en Italie?

La première chose à faire est de présenter vos documents officiels (passeport, impôts) ainsi que les documents liés au bien que vous souhaitez acheter: Copie du dernier contrat d’achat (Atto di provenienza), copie des plans de la maison (Schede Catastali) délivrés par le cadastre (Catasto) et copie du permis de construire (Concessione edilizia) au cas où vous prévoyez de rénover. Vous devrez également fournir des documents justifiant de votre situation financière. Quelques exemples:

      • A propos de vos revenus:
        Rapport de solvabilité + note obtenue (juste, bon, excellent…)
        Relevés bancaires sur 6 mois de votre compte principal (où votre salaire est versé)
      • Si vous êtes salarié:
        Copie de vos 2 derniers avis d’imposition
        Copie de vos 4 derniers bulletins de paie
        Un courrier de votre comptable certifiant votre salaire
      • Si vous êtes travailleur non salarié:
        Copie de vos 2 derniers avis d’imposition
        Un courrier de votre comptable certifiant vos revenus nets des 2 dernières années

Gardez à l’esprit que les documents pour votre dossier doivent être traduits et certifiés. Le consulat Italien peut réaliser ce service dans certains cas, et pourra vous fournir une liste de traducteurs certifiés. Il est également possible de faire appel à des agences de traduction ou des traducteurs indépendants qui ont prêté serment.

2. Quelles sont les conditions pour obtenir un prêt dans une banque Italienne quand on est étranger?

En Italie, les banques estiment que l’endettement comprenant la mensualité du prêt et éventuellement d’autres obligations financières en cours, ne doit en moyenne pas dépasser 35 % du revenu net des clients. Les mêmes conditions s’appliquent aussi bien aux citoyens italiens qu’aux étrangers. Comme nous l’avons vu précédemment, il faudra présenter un dossier sérieux. Dans le cas où la demande de prêt est acceptée, vous devrez ouvrir un compte dans l’établissement de crédit italien correspondant afin de payer leur mensualité par prélèvement automatique.

3. Existe-t-il des coûts pour contracter un prêt immobilier en Italie ? Qu’en est-il des taxes, si toutefois il y en a ?

« Si vous êtes éligible, il y a alors quelques petites dépenses de départ à réaliser. Chaque banque applique des frais sur les dépenses relatives à la demande de prêt (habituellement entre 1 et 1,5 % du montant du prêt) qui seront directement retenus sur la somme demandée. Toutefois? rien ne sera demandé si la demande de prêt n’aboutit pas.

La banque examine les caractéristiques de ses clients (solvabilité, niveau de revenus, historique des crédits) mais vérifie aussi la valeur et la conformité du logement en question pour s’assurer une garantie valide sur ses opérations. Dans ce cadre, un expert est dépêché pour faire une estimation. Le prix varie d’un établissement bancaire à l’autre suivant l’accord avec le consultant. Le prix moyen est de 250 à 300€. La somme est payée directement à l’expert puisqu’il n’est pas employé par la banque.

De plus, la somme demandée est taxée par un impôt de substitution (imposta sostitutiva) de 0,25 % si le nouveau bien immobilier devient votre résidence principale ou de 2 % s’il devient votre résidence secondaire. C’est la banque qui règle le paiement auprès de l’Autorité des Impôts sur le Revenu (Agenzia delle Entrate) pour le compte des clients.

Imaginons que vous avez obtenu 100 000€ pour financer l’achat de votre résidence principale avec une banque qui applique des frais de dossiers à hauteur de 1 %. Une fois l’acte notarié signé, vous aurez un chèque de banque ou un virement bancaire de 98 750€ ou de 97 000€ s’il s’agit de votre résidence secondaire.

N’oubliez pas non plus qu’il faut régler les frais de notaire qui sont nécessaires pour la préparation des papiers et pour contracter le prêt. Le notaire vérifie et garantit que les normes en vigueur sont appliquées du point de vue du Code civil.

Vous pouvez choisir le notaire et payer le prix relatif à sa prestation, cela ne le dispense pas de garantir et d’être responsable de la conformité des actes de propriété afin de protéger les deux parties (le vendeur et l’acquéreur). Il vérifie que l’acheteur remplit toutes les conditions nécessaires pour obtenir des exonérations d’impôts si demandées, que le vendeur est bien le propriétaire du bien immobilier, l’absence de saisie, d’actes judiciaires ou d’autres vices cachés sur la propriété. Si tout est en ordre, il écrit un rapport qui est envoyé à la banque avant que la somme ne soit versée au demandeur de prêt. »

4. Quel pourcentage de la valeur du bien (au prix où il est acheté) une banque italienne va-t-elle prêter? Existe-t-il un montant minimum au-dessous duquel la banque ne va pas accorder de prêt ? Par exemple, si j’ai besoin d’un prêt de 30 000€, la banque va-t-elle me l’accorder ?

« D’habitude, pour quelqu’un qui ne réside pas en Italie, le prêt n’excède pas 50 à 60 % du prix d’achat du bien immobilier ou de son prix estimé (la banque choisira le montant le plus faible).

Et il existe en fait un seuil minimum pour faire une demande d’emprunt auprès des établissements bancaires italiens: il se situe entre 50 000 et 70 000€. Vous ne serez donc pas capable d’obtenir un prêt de 30 000€ seulement. »

5. Pouvez-vous faire votre demande de prêt immobilier sans même savoir quelle propriété vous allez acheter en Italie?

Bien entendu! Il est possible de faire une demande sans même fournir les titres de propriété. Il est toutefois préférable d’avoir un choix définitif car très peu de banques vont accepter de vous prêter autrement.

6. Est-ce que les prêts immobiliers peuvent être remboursés d’un coup sans pénalité ? Si pénalité il y a, à combien s’élève-t-elle?

« Bien sûr! Vous pouvez choisir de rembourser votre emprunt avec un paiement partiel ou décider de le rembourser entièrement avec un paiement exceptionnel. Appliquer une taxe sur ce remboursement est formellement interdit par la loi. »

7. Les gens achètent souvent une maison en Italie pour y passer leur retraite. Cependant, existe-t-il un âge limite pour contracter un prêt?

« Les emprunteurs ne doivent pas être âgés de plus de 80 ans lors de l’expiration de leur emprunt. Puisque les prêts peuvent s’étaler sur 20 ans pour des citoyens qui ne sont pas italiens, il est impossible de faire une demande de prêt si l’on a plus de 60 ans. »

8. Est-il possible de contracter un prêt dans une autre devise que l’euro ?

« Une nouvelle régulation autorise les emprunteurs dont les revenus ne sont pas en euro à demander que les remboursements soient convertis dans la devise de leur pays. Malheureusement, presque aucune banque n’applique cette règle pour l’instant. »

9. Quel est le taux d’intérêt moyen pour un prêt immobilier en ce moment? Est-il possible de faire une prévision de ce taux pour les années à venir?

« Le prix de la monnaie étant historiquement bas, il est relativement facile de trouver de bons prêts. Il est vrai que chaque banque est libre d’appliquer un supplément qu’elle juge approprier. On peut affirmer sans se tromper que pour financer 50 à 60 % de l’achat d’un bien immobilier en Italie, le marché offre des taux fixes allant de 2,5 à 3,5 % en fonction de la durée du prêt. Pour ce qui est taux du taux variable, on se situe aux alentours des 1,5 à 2 %

Si on doit faire des projections, il n’est jamais facile de prédire le futur ! Souvenez-vous il y a deux trois ans, les gens pensaient qu’avec la reprise de la consommation, le prix de la monnaie s’apprécierait de nouveau. Eh bien, cela n’a pas encore eu lieu!

Pour ce qu’en disent les experts, il ne devrait pas y avoir de grosses hausses dans les trois années à venir. »

10. Vous venez de mentionner des « taux fixes » et des « taux variables ». Qu’est-ce-que cela signifie? Quels sont les différents types de prêts immobiliers italiens?

« Vous avez dû entendre parler de « taux fixe« , « taux variable » et de « taux mixte », qui sont les plus communs. Comme pour tous les autres pays, ce sont les mêmes ici en Italie.

Aujourd’hui, puisque le niveau du taux est supérieur, les gens se tournent vers la première option mentionnée.

Cela repose sur le fait qu’il y a une trop faible différence avec le taux variable. Puisque le taux d’intérêt est historiquement bas, les emprunteurs préfèrent jouer la carte de la sécurité et garder le même montant mensuel à rembourser. D’après mon expérience, cela satisfait la plupart des consommateurs prudents, particulièrement ceux qui ont un revenu fixe et qui ont besoin de garanties sur l’engagement qu’ils prennent.

Le taux variable est normalement toujours inférieur au taux fixe, il est donc moins cher. Cependant, puisqu’il est lié aux tendances du marché, le montant des mensualités tend à fluctuer. Il correspond parfaitement aux consommateurs qui sont capable d’accuser des phases d’augmentation des mensualités, pour bénéficier plus tard de taux réduits (généralement les entrepreneurs, les managers professionnels, …)

Tout cela rend l’utilisation du taux mixte presque inutile de nos jours: un prêt qui permet de passer d’un taux fixe à un taux variable, ou vice versa, d’après les conditions préétablies dans le contrat. De même pour les prêts à « mensualités constantes« , dont la durée est variable mais qui sont définis par une mensualité fixe. Le changement du taux influence la longueur du prêt au lieu d’impacter le montant des mensualités qui sont dues.

Prenons un exemple: disons qu’un particulier doit rembourser 500€ tous les mois. Si pendant la période de remboursement il y a une hausse des taux d’intérêts, l’emprunteur aura une dette envers la banque. Si la dette est de 10 000€, alors la période de remboursement s’allongera de 20 mois. En revanche, si les taux d’intérêts sont inférieurs à ce qui a été convenu dans le contrat, le particulier verra sa période de remboursement raccourcie.

Ces deux derniers types de prêts vont certainement faire leur retour dans les prochaines périodes de tensions sur le marché des prêts.

Les 5 démarches fondamentales à entreprendre pour déménager en Italie

By octobre 25, 2016

Orvieto view

Un déménagement à l’étranger peut être assez stressant car cela nécessite de nombreuses démarches administratives. Il est donc important d’anticiper et de savoir quelles démarches entreprendre. L’Italie étant un pays membre de l’Union Européenne, les formalités pour déménager dans le pays sont plutôt simples. Aucun permis de travail ou de séjour n’est nécessaire, vous devez seulement être en possession d’une Carte Nationale d’Identité. Découvrez dans cet article les démarches à accomplir avant le départ et une fois dans le pays.

1) Trouver un bon déménageur

Pour pouvoir déménager sereinement en Italie, il est important de trouver un bon déménageur. Vous pouvez commencer par rechercher ceux qui  sont présents dans votre ville et qui effectuent des déménagements vers l’Italie. Puis vous pouvez lire les avis des personnes ayant fait appel aux services de ces déménageurs et contacter celle qui vous parait la plus adaptée à vos besoins.

Un bon déménageur se doit de se déplacer à votre domicile pour vous conseiller. Il est en effet difficile d’évaluer par soi-même le volume que l’on souhaite déplacer de la France vers l’Italie. Le déménageur professionnel établira un devis en fonction du volume qu’il aura mesuré. La plupart des déménageurs proposent un service d’emballage et de déballage de vos effets personnels. Vous pouvez donc le préciser sur votre demande de devis. Si vous habitez dans un immeuble, il faudra également le préciser car l’entreprise aura besoin de matériel spécifique.

Lors de votre déménagement, il faudra vous assurer de la possibilité de stationner sur la voie publique. En plein centre-ville, ce n’est pas toujours possible, il faudra alors demander une autorisation auprès de la mairie de votre ville ou demander l’avis de votre déménageur. L’Italie faisant partie de l’Union Européenne, les formalités douanières sont simples, vous serez exempté de taxe pour vos effets personnels. Il faudra simplement fournir un inventaire détaillé de vos biens.

En ce qui concerne le prix d’un déménagement, il est difficile de donner une fourchette de prix car cela dépend du déménageur, du volume à déplacer et de l’itinéraire. Vous avez la possibilité de faire une demande de devis sur sirelo.fr, ainsi vous recevrez jusqu’à 5 devis gratuits de déménageurs professionnels.

2) Le codice fiscale

Le codice fiscale est un numéro d’identification fiscal gratuit qui est nécessaire pour l’ouverture d’un compte bancaire, d’un contrat de gaz ou d’électricité, ou encore l’achat d’un téléphone portable. Ce code est unique et personnel, chaque membre de votre famille aura donc besoin du sien.

Pour l’obtenir, vous pouvez en faire la demande avant le départ auprès du Consulat général d’Italie ou une fois sur place auprès de l’Agenzia delle Entrate de votre commune de résidence.

3) Inscription au registre d’état civil

L’inscription à l’Anagrafe, le registre d’état civil italien, est obligatoire pour un séjour de plus de 3 mois en Italie. Il faudra vous rendre à la mairie de votre commune de résidence puis attendre que la police municipale procède aux vérifications nécessaires. A la suite de cette visite, un certificat de résidence vous sera délivré et vous permettra d’obtenir une carte d’assuré social.

Si vous êtes salarié en Italie, il faudra apporter une preuve de votre emploi, si vous êtes étudiant, une copie de votre carte d’étudiant sera nécessaire et si vous êtes sans emploi, une attestation d’inscription à une assurance maladie vous sera demandée.

4) La protection sociale

Pour bénéficier des soins de santé gratuits en Italie, il faut être inscrit auprès de l’Azienda Sanitaria Locale (ASL). Vous devrez choisir un médecin traitant et vous munir des documents suivants:

  • Une pièce d’identité
  • Le code fiscal de chaque membre de la famille
  • Le certificat de résidence
  • Une fiche d’état civil à demander auprès de la mairie

Une fois cette démarche effectuée, toute consultation chez le médecin est gratuite, sans paiement anticipé, de même pour les médicaments. Si vous choisissez de vous faire soigner dans un établissement privé, les remboursements seront limités car les honoraires sont plus élevés. Dans ce cas, souscrire à une mutuelle est plus avantageux.

5) L’inscription des enfants dans un établissement scolaire

Inscrire vos enfants à l’école est une démarche importante. Plusieurs choix s’offrent à vous:

  • Une école française: il existe 6 établissements scolaires français en Italie principalement dans les grandes villes (Rome, Florence, Milan, Naples et Turin). Comptez entre 3 400€ et 4 700€ par an pour les frais de scolarité.
  • Une école internationale: enseignement en anglais, selon le modèle anglo-saxon. Il faut compter entre 10 000€ et 13 000€ par an.
  • Une école italienne publique ou privée: votre zone d’habitation déterminera l’école publique dans laquelle il faudra inscrire votre enfant. Le système scolaire italien est assez similaire au système français.
  • L’enseignement à distance du CNED: organisme officiel du ministère de l’Éducation nationale. L’enseignement à distance permet de suivre des cours conformes aux programmes français.

Le choix de l’établissement scolaire dépend de chaque enfant. Si vous prévoyez de rester en Italie sur le long-terme, inscrire votre enfant dans une école italienne publique permettra une meilleure intégration et l’apprentissage de la langue.

Guide pour le voyageur en train en Italie

By juin 15, 2016

trains in italy

Il est très facile de se rendre et de se déplacer en Italie en train, et c’est une excellente manière de découvrir la « botte » et ses villes. Vous pouvez visiter les sites touristiques majeurs, des superbes côtes de la Toscane à la campagne pittoresque d’Ombrie, de Pompéi aux destinations les plus populaires telles que Rome, Florence et Venise, sans oublier la Sicile et la Sardaigne.

Le réseau ferroviaire italien est très développé. Et si, exceptionnellement, vous ne parvenez pas à rejoindre chaque coin du bel paese, vous trouverez un bus à l’extérieur de la gare ferroviaire qui vous mènera à bon port. C’est là une excellente alternative aux voyages en voiture. Vous n’aurez donc aucune inquiétude à avoir quant aux limitations de vitesse et aux radars, aux limites des ZTL (zones à trafic limité) ou au parking.

Montez dans un train et admirez le paysage défiler derrière la vitre.

Les trains italiens

ITALIE – Trenitalia, l’entreprise ferroviaire publique italienne, couvre l’ensemble du territoire italien.
Elle vous propose trois solutions différentes :
• Regionale: l’idéal pour les trajets sur de petites distances. Les trains s’arrêtent quasiment à toutes les gares et les billets sont peu coûteux.
• Intercity: plus rapides que les trains régionaux, ceux-ci ne desservent pas les petites gares mais seulement les gares majeures. Les billets sont également plus chers.
• Freccia (Frecciarossa, Frecciargento, Frecciabianca): grâce au réseau de trains à grande vitesse, vous pouvez faire Florence-Rome en moins de 90 minutes et Turin-Milan en moins de 45 minutes. Parmi les destinations proposées, on retrouve également Bologne, Naples et Venise : ainsi, la quasi-totalité du pays est accessible avant midi ! Les billets sont toutefois plus onéreux que ceux des lignes Intercity, et vous devez les prendre à l’avance.

Trenitalia propose également des cartes de réduction pour jeunes et seniors (la Carta Verde et la Carta d’Argento), qui vous permettront de faire d’importantes économies sur le long terme. Si vous n’êtes dans la péninsule que pour un court séjour, nous vous conseillons d’opter pour un pass InterRail ou Eurail.

Si vous préférez un voyage en train plus luxueux et exclusif, vous pouvez faire appel à NTV (Nuovo Trasporto Viaggiatori), plus connu sous le nom d’Italo. Cet opérateur privé propose des liaisons à grande vitesse dans 13 villes, parmi lesquelles Venise, Milan, Florence, Rome ou encore Naples. Tous les trains sont équipés d’une connexion Wi-Fi gratuite, de sièges en cuir avec tablette et même de distributeurs automatiques. En outre, avec la classe « Club Executive », vous pourrez vous installer dans une zone privée et profiter de boissons, de viennoiseries et de snacks gratuits. Prises électriques, larges accoudoirs et lampes de lecture sont quelques-uns des services qui vous permettront de voyager confortablement à des vitesses pouvant aller jusqu’à 300 km/h. NTV prévoit également d’étendre bientôt ses services à des destinations régionales, alors songez à cette alternative à Trenitalia si vous devez vous rendre dans de plus petites villes !

EUROPE – L’Italie est bien reliée à la France, à la Suisse, à l’Autriche et à l’Allemagne, ainsi qu’à d’autres pays européens. Par exemple, vous pouvez vous rendre en Slovénie (gare de Jesenice) avec un train régional. Vous pouvez facilement vous rendre de Paris à Milan en TGV.

Avec le tunnel de base du Saint-Gothard (le plus long tunnel du monde!), inauguré en juin 2016 et qui traverse les Alpes suisses, et le tunnel de base du Brenner en cours de construction en Autriche, il sera encore plus facile de se rendre en Italie et de découvrir le pays en train!

Manarola

Comment acheter des billets de train en Italie?

L’un des avantages du réseau ferroviaire italien est la large disponibilité de ses billets.

Rendez-vous sur le site web officiel de Trenitalia ou d’Italo (en fonction du service auquel vous voulez avoir recours), afin de réserver à l’avance vos billets. On peut souvent y trouver des offres spéciales, disponibles pour une durée limitée. Comme dans la plupart des autres pays, la réservation de billets peut vous permettre de faire des économies substantielles sur leur prix. C’est vraiment rentable de prévoir son voyage à l’avance!

Qui plus est, des agences de voyage sont présentes dans la plupart des grandes villes. Sans oublier les kiosques et les bureaux de tabac, qui vendent eux-aussi des billets de train et des tickets de bus, au cas où vous voudriez prendre un train régional.

Composter son billet de train en Italie: comment ça marche?

Le compostage d’un billet peut sembler quelque chose de complexe, mais en réalité, c’est très simple. Les billets en ligne ne sont pas pris en charge par les machines, et par conséquent, n’ont pas à être compostés. Assurez-vous de toujours conserver votre billet sur vous durant l’intégralité du voyage, car le personnel de bord peut vouloir le composter en chemin. Dans tous les autres cas de figure, avant de monter à bord de votre train, cherchez l’une des machines à composter présentes sur tous les quais !

Voyager avec des animaux en Italie

Trenitalia autorise les petits chiens, les chats et autres animaux domestiques à monter à bord d’un train sans frais supplémentaires, tant qu’ils sont gardés dans un panier de transport aux dimensions n’excédant pas 70 x 30 x 50 cm.

Quelle que soit leur taille, les chiens ne sont acceptés à bord que s’ils sont tenus en laisse et muselés pendant toute la durée du trajet. Néanmoins, dans certains cas, comme par exemple dans les wagons-lits, un billet demi-tarif doit être acheté pour le chien. Les chiens d’aveugle peuvent embarquer gratuitement à bord des trains. Attention, cependant: les animaux domestiques ne sont pas autorisés dans le wagon restaurant, quelles que soient les circonstances.disponibles.